Une maladie d'origine émotionnelle qu'est ce que c'est ?

C’est une maladie qui est déclenchée par une information !

Et cette information vient réveiller un traumatisme refoulé dans l’inconscient.

Un traumatisme vécu personnellement par la personne dans son enfance, son adolescence ou vécu par un aïeul et transmit par les gènes ou les comportements familiaux. 

Aujourd’hui cette hypothèse n’est pas encore reconnue mais des disciplines comme l’épigénétique ou la psychosomatique font avancer chaque jour ce domaine de compréhension des maladies. 

« L’individu dans son milieu est à la fois corps et esprit. La réussite de l’adaptation à cet environnement dépend de la synergie harmonieuse entre ces deux aspects d’une entité existentielle unique » (…). Robert Dantzer, neurobiologiste, dans l’Illusion psychosomatique (Odile Jacob).

La programmation de la maladie

Un évènement traumatisant peut si l’intensité émotionnelle est trop importante déséquilibrer différents fonctionnements du corps et mettre la vie de la personne en danger. 

Pour éviter cela, le corps dispose de deux mécanismes qui fonctionnent ensembles. 

Le premier c’est le refoulement de l’évènement qui permet à la personne d’oublier le drame et de continuer à vivre. 

Le deuxième c’est la modification du fonctionnement normal d’un organe, la maladie. 

Cette modification, nous l’appelons le programmation.   

Comment ça fonctionne ?

Durant le choc émotionnel, l’expérience ressenti physiquement et de manière inconsciente va générer la non satisfaction d’un besoin biologique. Et c’est cette insatisfaction qui va poussé la biologie à trouver une solution pour satisfaire à nouveau ce besoin. La maladie et les troubles du comportements en sont le résultat. 

Chaque organe à plusieurs besoins biologiques à satisfaire. La fonction de l’organe créée le besoin. 

Et selon comment est ressenti le drame, cela va stimuler tel ou tel organe, telle ou telle fonction de cet organe.

La solution pour sortir du stress et de l’intensité émotionnelle est donc de modifier le fonctionnement normal de l’organe, en augmentant ou en diminuant son fonctionnement. C’est l’excès ou la diminution de la fonction. 

Mais cette solution n’est pas déclenchée automatiquement. Ce n’est que lors de la rencontre avec une situation qui vient réveiller ce traumatisme que la solution sera déclencher. C’est l’apparition du symptôme. 

Suite au choc émotionnel programmant le souvenir de l’évènement est refoulé dans l’inconscient et nous l’oublions. Nous gardons juste la névrose inconsciente qui s’est mise en place avec le choc. 

Cette névrose induira alors une façon d’être particulière, des comportements de satisfaction des besoins biologiques particuliers qui nous tiendront a distance des situations qui pourraient nous rappeler le choc d’origine.

L'évènement déclenchant

C’est l’évènement à partir duquel la maladie apparait. 

Avant cet évènement le programme était latent mais à partir de là il s’active. 

Et bien souvent des années après le programmant.

Le choc déclenchant à la même couleur émotionnelle que le choc programmant. C’est à dire que ce qui a été ressenti au moment du choc émotionnel d’origine est ressenti à nouveau des années après, lors d’une situation similaire. 

Pour retrouver le choc programmant, on commence par trouver le ressenti du déclenchant. C’est suivant ce ressenti que nous pouvons retrouver le choc d’origine. 

Quel est le sens d'une maladie d'origine émotionnelle

Une maladie émotionnelle est la matérialisation d’une difficulté psychique à s’adapter à notre environnement.

– Que faut t’il comprendre de cela ?

Que lorsque dans une situation un besoin n’est plus satisfait, cela va engendrer un stress sur une fonction d’un organe et que si celui-ci est trop intense, il va y avoir une redirection de ce stress sur un organe, et ce pour rétablir l’équilibre du corps. 

Si lors d’un événement, vous ressentez un manque de nourriture par exemple, le stress se portera sur le foie, si vous ressentiez un manque d’espace ce sera les bronches et une incapacité à éliminer les problèmes, le colon. 

Le ressenti est le langage très précis de l’organe.

Et c’est lui qui lorsqu’il est accompagné d’une forte émotion, va déclencher la modification du fonctionnement de l’organe.

Le choix de l’organe dépend donc de ce qui est ressenti. 

La maladie émotionnelle est liée à une croyance qui empêche de satisfaire un besoin biologique. Ce n’est pas réel, mais c’est vécu comme si cela l’était.